Stage Humanitaire

PIDES-TOGO est une association humanitaire qui oeuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations les plus défavorisées tant en milieu rural qu’urbain. A travers notre programme de "Volontaires Sans Frontières", nous assurons des liens entre certaines structures locales dans lesquelles nous plaçons des stagiaires afin qu’ils puissent se perfectionner.

CONDITIONS DE PARTICIPATION :

- La participation requiert l’envoi d’une copie de votre diplôme ou certificat de scolarité, un cv et une lettre de motivation qu’il faut envoyer au siège de l’association par pièces-jointes à l’adresse pidestogo@hotmail.fr.

- Nous ferons parvenir après étude de votre dossier un mail vous informant de la validation de votre candidature.

PS : Dans le cadre d’un stage d’application théorique au service psychiatrique et psychologique du CHU Campus il faudra réunir les papiers ci-après :

- une convention de stage quadri partite dûment remplie par l’Etudiant(e), l’Université de provenance, le CHU Campus et l’organisme d’accueil (PIDES-TOGO)

- une copie de diplôme ou certificat de scolarité

- cv et lettre de motivation

- une attestation de stage signée et délivrée par l’Université de provenance

FRAIS DE PARTICIPATION :

Les frais de participation sont de 300 euros par mois plus les frais d’inscription (50 euros). Par exemple :


- Deux semaines : 150 euros +50 euros= 200 euros

- Trois semaines : 225 euros+ 50 euros= 275 euros

- Un mois : 300 euros+50 euros= 350 euros

- Les frais d’inscription servent à préparer le stage : démarches administratives (transports, photocopie, internet, téléphone, scanner....)

- Les frais de participation (300 euros) sont utilisés comme suit :

- Hébergement (très bonnes conditions)

- Restauration (trois repas par jour dont un petit déjeuner au nutella)

- Fonctionnement de l’association (charges et soutien aux projets de l’association)

PROJET IX- EDUCATION SANITAIRE

Nous sommes conscients que beaucoup de projets de développement ont échoué pour n’avoir pas pris en compte les caractéristiques culturelles et sociales des populations concernées.

Afin de concentrer nos efforts, nous privilégierons l’aspect prévention sida et hygiène auprès des enfants.

Les enfants sont au coeur du processus de communication et dans la culture africaine, il est souvent confié aux aînés des enfants la responsabilité de veiller sur les petits, les cadets. Ainsi, l’intérêt de la démarche est de sensibiliser les aînés pour que ces derniers transmettent à leur tour l’information auprès de leur entourage.

En effet, le théâtre est un excellent outil pour faire passer l’information et permettre une communication efficace. C’est un outil d’éducation, de sensibilisation et d’information. C’est un moyen plus original qu’une confrontation directe : les choses sont dites avec tact, ironie, humour. C’est ainsi que lors de nos séances de sensibilisation, nous utilisons ce canal pour mieux faire passer le message. .

Les règles primordiales d’hygiène et de prévention sida pourront être abordées au cours de divers ateliers théâtre. Ceux-ci pourront aboutir à la création d’une pièce de théâtre pour l’ensemble de la communauté. Un maximum de personnes sera ainsi sensibilisé et les enfants seront par là même valorisés au sein de leur environnement social. L’intérêt de cet atelier théâtre est de faire comprendre de manière ludique ces notions sanitaires élémentaires, ils les retiendront ainsi plus facilement .

Travail à faire

Il s’agira pour les volontaires d’aller auprès des communautés rurales et urbaines en leur enseignant des règles élémentaires d’hygiène, en les conscientisant et en les convainquant sur l’existence et de l’effet de certaines maladies comme les MST et IST SIDA. Car la grande difficulté consiste à convaincre les populations surtout rurales qui ne croient pas toujours en l’existence du SIDA.

Des campagnes de sensibilisation sont organisées avec projection de films sur les moyens de prévention et de lutte contre certaines maladies comme le paludisme, la fièvre jaune, typhoïde, surtout les MST et IST SIDA qui détruisent la jeunesse togolaise. Ces campagnes visent aussi la nécessité de l’espacement des naissances et dénonce également les mutilations génitales (excision) sur les jeunes filles et les risques de maladies et de décès qu’elles peuvent entraîner. Durant ces campagnes, des petits ateliers seront formés pour désinfecter et panser les plaies mineures souvent infectées des enfants des villages.

Les stagiaires interviendront dans des cases de santé (villages) , dans des infirmeries et centres hospitaliers. Ainsi ils auront à assister les médecins, des auxiliaires médicaux ou encore des sages-femmes dans leurs activités. Ils prodigueront des soins aux malades et assisteront même à des opérations de « nettoyage et d’assainissement d’hôpitaux » que SAVOIR-TOGO organise souvent dans des centres hospitaliers.

Ce stage permettra aux stagiaires expatriés de découvrir, d’analyser et d’apprécier comment les soins sont prodigués dans nos hôpitaux, les problèmes auxquels sont confrontés les malades et médecins.

Les stagiaires pourront comparer leurs méthodes de travail avec celles des médecins locaux, et ils pourront proposer et échanger leurs méthodes de travail avec celles des médecins locaux et par là, s’enrichir de nouvelles expériences.

Période

Cette activité s’étale sur toute l’année

Durée de la mission

La durée minimale de la mission est de 3 semaines et peut s’étendre sur plusieurs mois voire une année selon la disponibilité du stagiaire ou du volontaire.


ARTISANAT

Ce stage est subdivisé en plusieurs ateliers. Les stagiaires peuvent choisir un ou plusieurs ateliers de leur préférence : Batik, Sculpture sur bois, Percussion et danse africaine

BATIK ET TEINTURE

Ce programme consistera à former les volontaires à la technique du batik, et de la teinture.

Travail à faire :

Il s’agira pour les volontaires d’apprendre à faire des dessins sur les toiles blanches. Ensuite viendra la technique de mélange des couleurs.

Ils apprendront la technique d’application de la cire d’abeille sur les toiles, l’application des couleurs et la protection de ces dernières par la cire de bougie. Le lavage de la toile bouclera le travail.

Ainsi, les volontaires apprendront à confectionner les cartes postales, des toiles lavables et non lavables, à décorer des T-shirt, des chemises, des robes. Ils apprendront à teinter des pagnes, des nappes de table, des draps de lit … dans la pure tradition de l’art africain.

Les produits de ce chantier seront revendus par les volontaires et les recettes serviront à financer les activités de l’association, notamment la scolarisation des enfants pauvres et démunis.

Période : Cette activité s’étale sur toute l’année Durée de la mission : La durée minimale de la mission est de 3 semaines et peut s’étendre sur plusieurs mois voire une année selon la disponibilité du stagiaire ou du volontaire.

SCULPTURE SUR BOIS La sculpture sur bois est un art développé au Togo. Nous ferons des cours sur son origine et sa place dans l’artisanat togolais. Difficile en apparence, plus on s’y met, vite on le comprend et on le réussit. Théorie et pratique iront de paire. Travail à faire : Les volontaires apprendront à utiliser des outils de travail adaptés à chaque objet à sculpter (hachette, amulette, etc.) Ils apprendront à faire des ébauches d’objet avant l’utilisation des ciseaux à bois pour raffiner les ébauches afin d’obtenir les produits finis. Ces produits finis devront enfin passer au ponçage. Ils auront à fabriquer des objets comme : statuettes, masques, boites à bijoux, animaux (éléphant, lion, girafe, crocodile, tortue etc.) Bien entendu, les volontaires auront à fabriquer des objets simples avant de progresser dans cet art qui renferme tant de mystères en Afrique. Période : Cette activité s’étale sur toute l’année Durée de la mission : La durée minimale de la mission est de 3 semaines et peut s’étendre sur plusieurs mois voire une année selon la disponibilité du stagiaire ou du volontaire.

PERCUSSION ET DANSE AFRICAINE Les volontaires seront initiés aux techniques de percussion et de danse africaines. Ils suivront comment on fabrique les instruments de musique comme (djembés, tam-tam, balafon, cora etc.) Ils apprendront ensuite à faire des percussions sur des tam-tams, des tambours, et des djembés professionnels dans un rythme purement africain. Des danseurs professionnels donneront des cours aux volontaires désireux de s’initier aux différentes danses traditionnelles du Togo (agbadja, akpesse, kamou, adjogbo…) Le plus intéressant dans ce programme est que des soirées de percussion et de danses dénommées « Les sons de chez nous » seront organisées dans des communautés rurales et périurbaines permettant aux stagiaires de jouer eux-mêmes, de danser aussi et de vibrer aux rythmes de chez nous avec les populations locales. Période : Cette activité s’étale sur toute l’année Durée de la mission : La durée minimale de la mission est de 3 semaines et peut s’étendre sur plusieurs mois voire une année selon la disponibilité du stagiaire ou du volontaire.

PROJET II – SOUTIEN SCOLAIRE ET ANIMATIONS SOCIO EDUCATIVES AVEC DES ENFANTS

Face aux perturbations sociopolitiques qui depuis une douzaine d’années entravent le déroulement normal des années scolaires, l’éducation se trouve esquintée. C’est suite à ce problème que le comité d’organisation des chantiers été 2007 a proposé des chantiers « de soutien scolaire »

JPEG - 64.6 ko

pour compléter les programmes inachevés et appuyer les chapitres mal acquis pour garantir une bonne reprise scolaire des primaires et secondaires. Ces cours d’appui sont importants pour les jeunes élèves des milieux ruraux qui ont moins d’atouts que ceux des villes. Ils sont aussi une solution pour résoudre partiellement le problème de fournitures scolaires des élèves.

Quotidiennement 5 heures sont affectées aux cours dans la matinée et l’après midi peut être consacré à l’animation socio éducative à l’intention des enfants et ou aux activités communautaires (village propre, mobilisation sociale contre les IST/VIH/SIDA).

JPEG - 32.1 ko

Le travail Vous serez imprégnés dans le programme scolaire du pays et vous jouerez essentiellement le rôle d’enseignant au cours primaire et secondaire. Vous dispenserez des cours dans une matière de votre choix (Anglais, Français, Allemand, maths, physique, Science de la Vie et de la Terre, culture générale etc.).

Des fournitures scolaires sont distribuées aux élèves et aux établissements à la fin des cours.

PROJET III- ÉDUCATION POPULAIRE POUR LA SANTE ET L’ENVIRONNEMENT EN MILIEU SCOLAIRE

Ce projet a souci de mieux favoriser l’éclosion des enfants en milieu scolaire et extrascolaire pour leur bien être par une approche pour enfant à l’école primaire et au collège du Togo.

L’approche « Enfant pour l’Enfant » est une approche à l’Education Pour la Santé ; elle devrait encourager et permettre aux enfants de promouvoir activement leur propre santé et celle d’autres enfants, de leurs familles et de leurs communautés. Basée sur la coopération entre différents secteurs (santé, éducation, environnement), elle est utilisée dans les écoles, centres de santé, établissements Elle ne cherche pas à s’établir comme un programme séparé en concurrence avec d’autres programmes, mais s’intègre dans les programmes déjà existants, qu’elle complète et enrichit.

Pour ce faire, elle doit être maîtrisée, d’abord par le/la volontaire et les enseignants ; aussi et surtout par les enfants qui doivent l’utiliser constamment au cours de leurs activités dans le cadre du Contrôle de leur environnement ambiant.

En ce sens ce projet veut permettre
- Le renforcement de capacités d’organisations des enfants à se prendre en charge et à être de véritables gestionnaires de leur environnement,
- L’amélioration du cadre physique et humain de l’école

Travail à faire
- coopérer étroitement avec les enseignants et les élèves pour s’engager dans une prise en compte de l’environnement à l’école et à la maison
- renforcer les différents clubs scolaires : Club de langue, club de théâtre, club de santé et les rendre tout à fait opérationnel
- faire le suivi des clubs ainsi créés ou redynamisées,
- faire découvrir les potentialités cachées des élèves,
- inciter les enfants à s’intéresser aux activités manuelles

PROJET V- APPUI EN VOLONTAIRES AUX CENTRES D’ACCUEIL DES ENFANTS EN SITUATION DIFFICILE

Ici il s’agit essentiellement de voler au secours des enfants en situation difficile (enfants de rue, enfants handicapés, enfants victimes de trafic, de maltraitance et d’exploitation, enfants en conflit avec la loi, enfants abandonnés et égarés) dans les divers centre d’accueil de notre pays, en apportant notre expertise sociale et humanitaire à ces êtres fragiles et vulnérables.

PROJET VI- MOBILISATION CONTRE LES IST/VIH/SIDA

Le projet

Ce projet s’inscrit dans une vaste campagne de mobilisation que JPEGPIDES-TOGO mène contre les IST/VIH/SIDA dans plusieurs localités du Togo depuis près de quatre ans. En vue d’intensifier cette mobilisation, PIDES-TOGO veut prendre l’initiative cette année en intervenant dans les établissements scolaires et dans les lieux de formations professionnelles et d’apprentissage tout au long de l’année afin de rappeler davantage aux élèves et aux apprentis les risques quotidiens liés à la maladie pour un changement positif de comportement.

Ce projet est une opportunité pour freiner l’allure inquiétante que prend la pandémie dans les milieux scolaires et d’apprentissage professionnel.

JPEG - 19.9 ko

Travail à faire

Les volontaires feront un travail de recherche et de collette d’informations dans les milieux scolaires et d’apprentissage et participeront de façon quotidienne à la mobilisation contre les IST/VIH/SIDA dans les établissements scolaires et lieux d’apprentissage ; formation de pairs éducateurs, appui/accompagnement aux clubs anti sida existants. Animation de débats autour des thèmes IST/VIH/SIDA. Ils passeront des cassettes vidéo, des affiches et feront des démonstrations de port de préservatifs. Dans les établissements scolaires en particulier, ils prépareront et joueront avec les élèves des sketches à

JPEG - 25.6 ko

l’occasion des journées culturelles qu’organiseront les établissements.

Les volontaires suivront une formation en matière des IST/VIH/SIDA et travailleront avec des volontaires locaux déjà expérimentés dans le domaine. Les volontaires sont donc invités si possible d’apporter des documents et matériels de sensibilisation sur les IST/VIH/SIDA

PROJET VII- ANIMATION SOCIO EDUCATIVE AVEC DES ENFANTS HANDICAPES

Le projet

JPEG - 76.5 ko

Créé depuis 1986, l’Institut Médico-Psycho-Pédagogique est une structure d’accueil des enfants handicapés mentaux et physiques disposant de 9 centres du Sud au nord Togo. Ces centres avec lesquels notre association PIDES-TOGO est en partenariat, prennent en charge des enfants handicapés en psychomotricité, orthophonie, kinésithérapie, éducation physique et sportive, expression artistique…. Ce qui atténuera leurs difficultés psychoaffectives et cognitives. Ceci les mettra sur la voie d’une plus grande autonomie à travers des échanges permettant l’instauration de véritables relations interpersonnelles. Tous ces centres fonctionnent grâce à des éducateurs et rééducateurs togolais et les cours nécessitent largement la présence d’une personne

JPEG - 88.3 ko

supplémentaire car les classes sont surpeuplées. Nous recherchons des volontaires motivés capables de donner leurs compétences et expériences au bon fonctionnement de la structure. Il peut s’agir des profils diversifiés tels que animateur/ assistant social, éducateur spécialisé, éducateur de jeunesse, kinésithérapeute, orthopédiste, spécialiste des droits de l’enfant, médecin pédiatre, nutritionniste……, qui animeront le centre dans leur domaine respectif.

L’objet de la structure envol est de faciliter l’intégration de l’enfant handicapé en lui offrant une éducation scolaire et ensuite une formation professionnelle compte tenu des compétences de l’enfant. Envol essaie d’améliorer les conditions de l’enfant pour le redresser et lui permettre de mener une vie la plus autonome que possible. Cependant on note dans les

JPEG - 85.3 ko

neuf centres installés au Togo un manque d’éducateurs. Il s’avérait important qu’une action soit faite pour que ces enfants aient une éducation et une formation satisfaisantes qui leur assureront un avenir meilleur. Ce projet est ouvert donc à toute personne acceptant la particularité de ces enfants et dévouée à leur cause.

PROJET X- PROJETS D’HYDRAULIQUE RURALE

DEVELOPPEMENT DE L’HYDRAULIQUE : ADDUCTION D’EAU POTABLE, FORAGE, TRAITEMENT ET EVACUATION D’EAU

JPEG - 102.4 ko

Dans le souci de répondre aux motivations et perspectives profondes des étudiants et stagiaires dans le domaine de l’hydraulique, nous avons le plaisir de vous annoncer que vous allez être une des nôtres pour perfectionner votre vie professionnelle, parce que nous œuvrons dans l’environnement en général et dans l’hydraulique en particulier, car nous sommes en partenariat avec certaines structures de notre pays pour l’exécution de certain nombre de projets d’hydraulique villageois au services desquels vous mettrez vos connaissances, expériences et techniques et vice- versa.

JPEG - 29.5 ko

Vous serez appelés à des tâches comme ingénierie, conseils, travaux de prospection et de conception, construction de forage, maintenances des équipements. Le développement de l’hydraulique (adduction d’eau potable, forage, traitement d’eau évacuation des eaux usées et sensibilisation à l’hygiène sanitaire) Sur le plan développement agricole, en milieu rural, il y aura des travaux d’ingénierie-conseils et de maintenance d’équipements agricoles, d’irrigation.

JPEG - 102.1 ko

PROJET XI- ANIMATION SOCIO EDUCATIVE AVEC DES ENFANTS DE RUE

Objectif Général

Initié depuis plusieurs mois déjà à la plage de Lomé, PIDES-TOGO rencontre les enfants de rue à la plage en leur faisant des activités comme le football, l’animation et l’alphabétisation.

JPEG - 25.7 ko

Ces activités constituent une étape transitoire pour trouver à ces enfants vulnérables un Centre de Refuge où ils viendront loger et développer leur aptitude professionnelle.

ACTIVITES PROJET ENFANTS DE RUE

investigations et enquêtes :

Chaque semaine, les éducateurs organisent des investigations pour rencontrer les enfants des rues dans les bars, à la plage ou dans des quartiers bien reconnus. A la plage, ils les rassemblent autour d’une activité sportive telle que le football, les animations socio éducatives. Un entraîneur est là pour les activités sportives. Les éducateurs rencontrent les enfants, les écoutent, et les accompagnent dans la recherche de parents et les réinsèrent si possible.


- réinsertions dans les familles ou familles d’accueil :

Une fois la recherche de parents effectués, l’éducateur travaille avec l’enfant d’une part et la famille d’autre part. Lorsque les deux parties sont prêtes à se rencontrer et à avancer ensemble, les démarches sont faites et le moment venu l’enfant pourra intégrer la famille d’accueil ou sa propre famille. Dans le cas où la famille biologique n’est plus là, ou ne peut soutenir l’enfant, nous cherchons une famille d’accueil pouvant recevoir l’enfant. La famille d’accueil peut être un membre de la famille biologique de l’enfant ou une famille quelconque. PIDES-TOGO soutien financièrement et/ou matériellement la famille accueillant l’enfant. Une fois l’enfant réinséré l’éducateur en charge du dossier effectue des suivis réguliers de l’enfant dans la famille, dans l’établissement scolaire ou sur le lieu de formation du jeune.

- hébergement à l’Orphelinat CEHBED :

Les enfants sont logés et répartis dans les dortoirs selon l’âge et le niveau scolaire et le sexe. L’orphelinat compte une cinquantaine de dortoirs équipés de lits.


- scolarisation et formation professionnelle :

Deux éducateurs sont chargés à chaque rentrée scolaire de faire le lien avec les établissements scolaires pour l’inscription des nouveaux arrivants et pour les enfants changeant d’établissement. L’inscription dans les différentes écoles se fait dans les écoles les plus proches du domicile dans la mesure du possible. Les enfants sont inscrits pour la plus part dans des établissements publics, pour les enfants ayant de grosses difficultés le choix peut être fait de les inscrire dans des établissements privés. Tous les soirs de la semaine, les animateurs, éducateurs et volontaires présents sur le projet accompagnent les enfants dans leur devoir et leur dispensent des cours de soutien scolaire. Les enfants arrivant en milieu d’année ne peuvent pas toujours être scolarisés, des cours de remise à niveau sont proposés par les volontaires présents. Les jeunes ayant quitté l’école ou souhaitant entrer en apprentissage sont placés en apprentissage en « essai », au départ, chez des patrons (menuisier, maçon, coiffeur, secrétaire, couturier, mécanicien…) pendant plusieurs mois et quand le patron et le jeune sont prêts nous signons le contrat d’apprentissage du jeune. La formation dure en général 3 ans.


- animations et causerie débat :

Tous les mercredis après-midi une séance d’animation est tenue. Les enfants sont entretenus sur différents thèmes tels que le VIH/SIDA, l’amitié, la confiance, comment organiser son emploi du temps, le vol, l’hygiène, la violence… Ces causeries sont suivies de petits temps de jeux éducatifs tels que le petit bac, le jeu du dictionnaire, mais aussi de jeux sportifs et collectifs. Dans les week-ends, différentes activités sont proposées aux enfants : des cours de musique, de percussions sont donnés aux jeunes. Les enfants profitent du week-end pour suivre des films, jouer au football, entraînement de l’équipe chant et de l’équipe danse.

PROJET XII- PROJET DE NUTRITION ET D’HYGIENE ALIMENTAIRE

Ici, il s’agit de :
- proposer des régimes alimentaires adaptés aux demandes et aux besoins de chaque patient en prenant compte des différents paramètres : âge, sexe, mode de vie, habitudes alimentaires, capital génétique…
- prendre en charge les maladies liées à la nutrition (diabète, obésité, cholestérol, intolérances alimentaires…)et prescrire des médicaments, des analyses ou des examens médicaux.
- intervenir en urgence pour prendre en charge des personnes dénutries (anorexiques, mission humanitaire…).

PROJET XIII- MISSION DE PSYCHOLOGIE AU CHU-CAMPUS LOME

Le CHU CAMPUS Lomé accueille toute personne souffrant de toutes sortes de pathologies mentales telles que :
- des patients psychotiques
- des patients névrotiques
- des patients qui souffrent de conjugopathie A la fois le CHU accueille des adultes qui représentent la plus grande partie du public 80% des consultations, les adolescents 15% et les enfants 5%. Le stage consistera à faire des entretiens cliniques et suivi des patients du service psychiatrique, à accueillir et soutenir des familles, visiter des patients en hospitalisation, faire des réunions de synthèse en équipe pluridisciplinaire avec études de cas.

Travaux à réaliser à l’issue du stage :

- Observation des malades
- diagnostic des facteurs favorisant le déclenchement des maladies (Facteurs culturelles et linguistiques)
- Participation à la prise en charge des malades
- Applications psychothérapeutiques
- Réunion de synthèse en équipe pluridisciplinaire avec études de cas

Objectifs :

JPEG - 61.9 ko

- Renforcement des capacités
- Élargissement des connaissances et pratiques culturelles

Compétences à mettre en oeuvre :

- Prise en charge des malades
- Applications psychothérapeutiques

PROJET XIV- MISSION DE DROIT INTERNATIONAL

Les activités sont les suivants :

1. Assistance juridique

2. Assistance psycho médicale et sociale

3. Formation sur les instruments et les mécanismes de promotion et de protection des Droits de l’Homme

a) Assistance juridique

Elle peut prendre trois (03) formes : • l’écoute suivie de conseil • l’écoute suivie de conseil et conciliation • l’écoute suivie de conseil et dépôt des plaintes devant les juridictions nationales, régionales et internationales. Cette assistance peut se faire au bureau, dans les lieux de détention et lors des manifestations publiques pacifiques.

b) Assistance psycho médicale et sociale

Elle est destinée aux victimes de violations des droits de l’Homme. Elle consiste à : • l’établissement d’un certificat médical, • la mise à disposition des victimes, des médecins pour des consultations médicales • la mise à disposition des victimes, des psychologues pour des thérapies • la formation des victimes en AGR • la mise à disposition des fonds pour l’initiation des AGR • l’achat des fournitures scolaires • le payement des frais de scolarité des enfants des victimes

c) Formation sur les instruments et les mécanismes de promotion et de protection des Droits de l’Homme

Elle s’adresse aux OSC, les jeunes en milieu estudiantin, aux communautés à la base et aux agents en charge de l’application de la loi. Elle se fait à travers l’organisation des ateliers, des séminaires, des forums.

MISSION :

Elle consiste à : « Contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme en offrant, avec professionnalisme, des services d’assistance juridique, psycho-médicales, sociales et de formation en vue de répondre aux besoins des victimes. » La mission est orientée vers les Droits de l’Homme. Elle se décline en des actions de promotion et de protection. Au rang, des différentes gammes de services et produits qu’offre l’organisation, il convient d’énumérer la formation sur les instruments et les mécanismes de promotion et de protection des Droits Humains, l’assistance juridique et l’assistance psycho médicale et sociale.

CIBLE

Les populations cibles des interventions sont les détenteurs de droits dont les victimes de violations des droits de l’Homme. Les actions du sont dirigées aussi bien vers les communautés urbaines que rurales et couvrent les (5) cinq régions administratives du pays et la commune de Lomé.

• Les victimes de violation des Droits de l’Homme Les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants victimes de violations des droits de l’Homme sont au cœur des actions. La plupart d’entre elles attendent la réparation des préjudices qui leur ont été causés (nécessité de les assister sur le plan juridique, psychologique, médicale et sociale) et ont besoin d’informations sur le HCRRUN et sur le programme de réparation de la CVJR.

• Agents en charge de l’application de la loi Les forces de police et les magistrats ont aussi une carence dans la connaissance des textes de lutte contre l’impunité car leurs cursus de formation n’intègrent pas de modules spécifiques sur les droits de l’Homme. En plus, ils ne bénéficient pas de programme de formation continue sur ces questions. La mise en œuvre de ce plan contribuera à combler ce gap.

• Défenseurs des Droits de l’Homme La plupart des défenseurs des droits de l’Homme sont conscients que l’impunité au Togo est un problème fondamental qui entrave l’effectivité de l’Etat de droit. Mais peu d’entre eux s’engagent activement dans la lutte contre l’impunité car ils ont une faible connaissance des instruments et mécanismes de protection des droits de l’Homme à tous les niveaux ; ceux qui les connaissent ne les utilisent presque pas. La contrainte est la difficulté d’accès à des informations de qualité et à l’insuffisance de formation des défenseurs des droits de l’Homme.

• Jeunes en milieu scolaire et universitaire Les jeunes que ce soit en milieu universitaire, scolaire ou extra-scolaire ont besoin est de connaître non seulement leurs droits et devoirs mais aussi les lois de la République. Or il n’existe pas dans les curricula de l’enseignement au Togo un programme axé sur les droits de l’Homme.

PROJET- I : APPUI EN VOLONTAIRES AUX ORPHELINATS

Il consiste à mettre à la disposition d’un orphelinat en milieu urbain ou rural des jeunes volontaires capables de donner leurs compétences et expériences au bon fonctionnement de la structure.

Il peut s’agir des profils diversifiés tels que animateur/ assistant social, éducateur spécialisé, éducateur de jeunesse, spécialiste des droits de l’enfant, médecins pédiatres, nutritionnistes……, qui animeront le centre dans leurs domaines respectifs.

PROJET-IV : APPUI EN VOLONTAIRES AUX CENTRES DE PRISE EN CHARGE AUX PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH/SIDA

C’est un projet qui consiste à mettre au service de ces centres des volontaires qualifiés qui aideront à faire la prise en charge psychosociale et médicale (médecin, animateur et assistant sociaux, conseiller psychosocial, sociologues …….). Il est prévu, dans ce cadre, une option de prise en charge itinérante ou ambulatoire.

PROJET-VIII : MISSION D’AIDE SOIGNANTE

Le projet

Mission de Soutien aux Centres Médico- Sociaux

L’objectif de cette mission est de :
- pallier au manque de personnel soignant
- d’apporter une aide au personnel des Centres Médico Sociaux en apportant des soins à la communauté sur différents secteurs : infirmerie, maternité, assainissement et hygiène, laboratoire.

Pour les spécialistes (sages femmes, infirmiers, laborantin) en santé qui veulent avoir des connaissances et compétences en médecine tropicale, ce projet leur est fortement indiqué. Aussi toute personne qui désire faire de stage ou porter assistance ou encore servir comme aide soignant peut-elle être admise.

Travail à faire

Les volontaires aideront le personnel soignant à soigner et assister les malades. Les centres disposent des laboratoires d’analyse, des services de médecine, la maternité où peuvent travailler les différents corps de la médecine.

Date de la mission : tout au long de l’année selon la disponibilité du volontaire.

Aller à la page précédente